Parallaxe

En septembre 2003, le projet Parallaxe, qui prend la relève de L’Échangeur, se déroule à Winnipeg. L ‘AGAVF reprend l’idée de la résidence et de l’échange et la modifie un peu en proposant que la résidence se déroule en un seul endroit. Les centres d’artistes qui participent sont : le centre de production DAÏMON (Gatineau), l’Écart…lieu d’art actuel (Rouyn-Noranda), la Galerie Sans Nom (Moncton), la Galerie du Nouvel-Ontario (Sudbury), le centre de production d’estampe Imago (Moncton), et la Maison des artistes (Winnipeg). Treize artistes francophones sont invités à créer des œuvres in situ autour de l’inauguration du pont nouvellement restauré reliant Winnipeg à son quartier francophone, Saint-Boniface. Marie Bouchard est la commissaire et la coordonnatrice du projet.

Parallaxe est une occasion unique d’explorer, par le biais des arts visuels, les réalités géopolitiques, culturelles et historiques d’un quartier francophone contemporain et sa relation avec un environnement anglophone. Toutes les pratiques de l’art contemporain sont utilisées : sculpture, peinture, installation, performance, photographie et vidéo. Tout au long des deux semaines de création à ciel ouvert, le public est convié à venir observer les artistes à l’œuvre, le long du boulevard Provencher et aux abords du pont. Par sa présence, le public contribue à donner, par la multiplicité des regards, tout son sens au concept de la parallaxe.

Tant pour les projets L’Échangeur I et II que pour le projet Parallaxe, il faut souligner l’extraordinaire travail bénévole réalisé par Lisa Fitzgibbons, porte-parole de l’AGAVF. Ces projets n’auraient pas pu se réaliser, du moins pas avec cette ampleur et ce professionnalisme, sans son énergie et sa volonté de trouver du financement. Grâce à elle, la plate-forme s’est distinguée par son dynamisme, son sérieux et son engagement professionnel.

Site de Parallaxe : parallaxe.agavf.ca