Initiatives

Depuis 1999, l’AGAVF a mené plusieurs initiatives pour contrer les défis liés au travail de ses membres dans un contexte fragilisant (absence de formation, de ressources spécialisées, de réseaux et de médias dans leur langue). À l’appui des constats et recommandations de l’Étude sur les arts visuels dans les communautés francophones de 2001 et dans la foulée des projets fondateurs l’Échangeur I et II et Parallaxe (2000-2003), l’AGAVF enfile une série d’initiatives de professionnalisation en commissariat, sur l’écrit en art, en diffusion et en médiation. L’AGAVF coordonne une tournée de trois commissaires dans quatre villes ciblées (2004-2005) et deux projets de mentorats avec des commissaires du Québec (Brèches 2006).

L’AGAVF et ses membres s’intéressent depuis 2007 à la professionnalisation en art action (performances, interventions et manœuvres) en partenariat avec Manif d’Art et Viva ! Art Action avec qui elle a mené une initiative jusqu’à 2012. Quelques activités de visibilité sont liées aux activités de professionnalisation en art action, comme la vitrine Leurre Juste dans le cadre de la MANIF D’ART 4 tenue à Québec en juin 2008 ou les trois soirées Qué-Can dans la 2e édition du festival Viva ! Art Action en septembre 2009.

À partir de ces collaborations, l’AGAVF constate la nécessité de se doter d’une compréhension commune de l’évolution de l’art visuel et d’un vocabulaire sur l’art contemporain avec les passeurs culturels de la francophonie canadienne. Sensibilisation est réussie grâce aux initiatives Parlons d’art contemporain et Comment parler d’art contemporain en milieu scolaire (guides et ateliers à l’appui) réalisées avec l’appui de l’historienne de l’art, Marie-France Beaudoin (2009-2013).

De 2013 à 2017, l’AGAVF a mené l’initiative L’art visuel s’écrit partout au pays pour stimuler la production d’écrits – critiques, journalistiques, promotionnels – sur les artistes visuels des communautés. Parallèlement (2016-2020), une nouvelle initiative de médiation en art contemporain visant les diffuseurs en arts visuels est en cours et se déroulera jusqu’en septembre 2020.

Le dossier de la diffusion/circulation/mise en marché permet à l’AGAVF de mettre en lumière la problématique de l’absence d’écrits sur les artistes (catalogue, critique, etc.) des communautés francophones. L’initiative L’art visuel s’écrit partout au pays réalisée par Serge Murphy (2013-2017) fait le pari de démystifier l’écrit en art visuel. À l’appui d’un guide et de six capsules web produite avec des commissaires/critiques, une série d’ateliers est livré à travers le pays sur l’écriture en arts visuels. Plus récemment, ce sont deux initiatives de médiation en art (2016-2020) élaborées sous l’impulsion de la spécialiste Adriana de Oliveira qui permettent aux diffuseurs en arts visuels de bâtir sur les acquis et mieux engager les publics à l’art visuel.

Ces initiatives sont toutefois tributaires des critères comme du financement disponible dans les différents programmes des agences et ministères.