L’AGAVF. 20 ans plus tard…

C’est en 1999, lorsqu’elle s’est affranchie du « Regroupement des galeries et centres d’artistes du Canada français », animé par la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), que l’Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF) a vraiment commencé d’exister. Même si son colloque de Fondation avait lieu quatre ans plus tard, en avril 2003, au Musée des beaux-arts du Canada, l’organisme avait déjà atteint son statut d’autonomie.

Cela fait donc bien vingt ans que l’AGAVF – et le réseau qu’elle incarne – affirment leur existence et s’imposent dans le milieu des arts visuels pour faire valoir à la fois la présence des artistes et des organismes de la Francophonie canadienne et leur contribution spécifique au développement des arts visuels au pays.

En l’espace de vingt ans, malgré des moyens relativement modestes, l’AGAVF peut se vanter d’en avoir mené large, comme en témoignent ces réalisations marquantes :

  • les nombreux projets de développement de terrain portés par l’association pour former et stimuler le milieu : depuis Stéthoscope, Diagnostic et Ordonnance et Opération à corps ouvert jusqu’à Parlons d’art contemporain et L’art visuel s’écrit partout au pays ;
  • les forums ou les rendez-vous annuels (greffés parfois à des événements majeurs en arts visuels) que l’association a tenus depuis 2005 dans un ensemble de métropoles canadiennes, pour permettre à ses membres de se réseauter et de rencontrer les acteurs importants du secteur des arts visuels au pays ;
  • les différents outils créés par l’AGAVF (La Liste, Quiquoicomment et autres ressources accessibles sur le Web), ainsi que les services d’appui mis à la disposition de ses membres (Coups d’pouce, plus récemment Coaching) pour renforcer leur capacité organisationnelle ;
  • l’important travail de réseautage fait par l’association elle-même au sein de plusieurs plateformes en arts visuels (ex : VAAAAV, ARCA, RCAAQ) pour faire valoir les enjeux particuliers de son réseau, prendre des positions communes ou développer des partenariats ;
  • enfin, l’articulation d’un discours fort et rassembleur qui a permis de « positionner » les arts visuels de la Francophonie canadienne sur la scène nationale, tant dans les enjeux du secteur que dans ceux des langues officielles.

C’est pour faire état de ce bilan, mais aussi et surtout pour se projeter dans l’avenir, que les représentants de l’AGAVF ont tenu à organiser ce forum, intitulé TRAJECTOIRES. Fait à noter, c’est la première fois depuis 2003 que l’AGAVF réunira autant de participant.e.s, dont un important contingent de la jeune génération. Plus de 50 personnes, dont 22 de moins de 35 ans, seront ainsi réunies à Ottawa, du 27 au 30 janvier 2019.

Les deux premières journées de ce forum seront consacrées de façon large aux « trajectoires » passées et aux perspectives d’avenir. Les deux journées suivantes permettront d’aborder plus en profondeur certaines problématiques actuelles, comme le commissariat, la diffusion ou la littératie numérique. Enfin, un moment important a été réservé pour parler des liens avec les Peuples autochtones.

Au final, nous espérons que toutes ces discussions permettront de dégager des pistes d’action et de réflexion aussi bien innovantes que stimulantes qui seront en mesure de propulser l’AGAVF et son réseau… dans les vingt prochaines années !

—Lise Leblanc Directrice générale

 

Téléchargez le programme du Forum Trajectoires (PDF)

Téléchargez le communiqué (PDF)

 

L’Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF) est un organisme national de services aux arts, porte-parole des groupes œuvrant dans le domaine des arts visuels professionnels dans les milieux franco-canadiens. L’AGAVF tient à remercier le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario et le ministère du Patrimoine canadien de leur appui.