Comment monter un portfolio

L’importance d’un portfolio

C’est la façon qu’auront certains acteurs de percevoir, considérer et apprécier votre travail sans l’avoir vu en personne. À défaut d’une visite à la galerie ou à l’atelier, un portfolio est la méthode à privilégier lors d’un premier contact avec le ou la galeriste.

Comment assembler un portfolio professionnel ? À qui s’adresse ce portfolio ? À qui l’envoyer ? Un portfolio numérique, est-ce suffisant ? Par ailleurs, qu’est-ce qu’un portfolio ?

Wikipédia (2010-01-11) : « Un portfolio, ou portefolio, est un dossier personnel dans lequel les acquis de formation et les acquis de l’expérience d’une personne sont définis et démontrés. […] Le terme portfolio est plus fréquemment employé dans le domaine des arts, en particulier dans les domaines du graphisme, de la photographie et de la programmation sur Internet. »

Que ce soit pour promouvoir vos œuvres antérieures ou pour soumettre un projet d’exposition, votre portfolio devra donner un aperçu du type de travail que vous faites, avec des exemples d’œuvres à l’appui (en contexte d’exposition, et photographiées à la pièce par un·e photographe professionnel·le) ; ces images doivent référer à liste d’œuvres clairement identifiée (numéros des images, titre, série, année, technique, dimension) ; un curriculum vitæ professionnel listant les dates et lieux des expositions antérieures et/ou à venir (individuelles et/ou collectives), votre formation, prix, résidences, bourses, projet d’art public, collections et événements auxquels vous avez pris part, etc. Il est judicieux d’y inclure une courte présentation de votre démarche artistique, afin de relever les motifs, thématiques, courants artistiques et enjeux qui se trouvent au cœur de votre pratique.

Les portfolios sur le web

Ils donneront une visibilité à votre travail. C’est la façon la plus simple et la plus rapide d’informer les acteurs du type de projets que vous présentez. Les commissaires pourront également s’informer de l’évolution de votre travail ou « emprunter » une image pour une demande de subvention en cours. Il peut être intéressant d’y ajouter votre curriculum vitæ artistique complet en excluant vos coordonnées personnelles (adresses, numéro d’assurance sociale, date de naissance). Ces données pourraient être volées par des polluposteurs ou pourrielleurs.

Vous soumettez un dossier ?

Il est important de bien lire l’appel à projet/soumission avant de soumettre votre dossier. Informez-vous adéquatement pour connaître le mandat du centre ou de la galerie ciblée, sa direction artistique (type de projet visé, discipline particulière, etc.), si le centre ou la galerie privilégie les artistes émergent·e·s ou en mi-carrière, etc. Le dossier visuel annexé à la soumission devra contenir des images de projets en lien (direct ou indirect) avec le projet soumis. Il n’est pas exclu d’inclure également quelques images de projets récents, sans non plus surcharger le dossier.

Vous pouvez envoyer votre portfolio aux commissaires qui travaillent dans les musées d’art. Certain·e·s galeristes acceptent les portfolios, d’autres vont préférer entendre parler de vous par d’autres acteurs du milieu ou par les médias.

En quel format ce dossier ?

La plupart des centres d’artistes ou des galeries exigeront soit un disque compact contenu le dossier complet en version PDF, soit un transfert via WeTransfer ou tout autre service de transfert de fichiers. Les images numériques ne devraient pas être trop lourdes (jpg avec max 250 ko par unité suffit amplement, avec compression raisonnable bien sûr !).

Quoi inclure dans ce dossier ?

Certains diffuseurs demanderont une proposition de projet et une démarche artistique par écrit. D’autres ne demanderont que la proposition du projet, sans la démarche. Les galeries tendent à privilégier un portfolio général, sans proposition précise.

La proposition de projet : soyez clair et direct. « Je fais ceci dans mon travail, et j’aimerais vous présenter cela. » Tourner autour du pot ou dire ce que l’on croit que le comité de programmation aimerait entendre ne sont pas de bonnes approches. Un projet qui contient une panoplie de volets et qui prendrait une éternité à réaliser ne sera probablement pas accepté par un jury qui connaît son horaire d’exposition. Cependant, si le projet est complexe et si vous voulez démontrer vos aptitudes à réaliser des projets, vous pouvez inclure une proposition d’horaire de travail avec un aperçu budgétaire.

La démarche

La démarche artistique est un texte qui rapporte les grandes lignes du travail, les sujets d’intérêt, les centres de motivation du travail et de l’action artistique. Certaines universités donnent des cours pour écrire sa démarche artistique. Par son expérience et son flair, un commissaire ou un comité de programmation peut discerner la démarche d’un artiste en explorant la documentation des œuvres présentées dans le portfolio. De toute façon, si on vous demande une démarche artistique, voici quelques sites qui pourront vous indiquer des pistes pour en rédiger une : wikipédia, ratdeville, etc.

Cibler son approche

Vous économiserez du temps, de l’énergie et des dollars si vous ciblez vos démarches. Déjà, avec l’outil que vous avez sous les yeux, et avec les ressources qui existent sur internet, vous pourrez cibler les diffuseurs dont le mandat rejoint votre pratique.