Services aux membres

Service coup de pouce

Depuis 2005, l’AGAVF a instauré un service « coup de pouce » à l’intention de ses membres qui souhaitent recevoir les services d’un consultant, afin de renforcer leur capacité organisationnelle dans un champ de compétence donné.

On pense par exemple à un membre qui souhaite mettre en place une planification stratégique en vue d’avoir un meilleur aperçu de la direction que prendra son organisme au cours des prochaines années. Ou peut-être, améliorer ses outils de communication et de marketing, ou encore concevoir une nouvelle approche de la programmation artistique, ou encore recevoir une formation en matière de gouvernance en vue d’améliorer la performance du conseil d’administration.

Comment procéder ?
Les membres doivent faire parvenir à l’AGAVF une brève description du travail qu’ils aimeraient faire avec le consultant. Il n’y a pas de date de tombée. Il faut communiquer directement avec Lise Leblanc, directrice générale de l’AGAVF, lleblanc arobas agavf.ca

Anciennes initiatives

Brèches

Ce projet a comme objectif le développement d’expertises en matière de commissariat dans les communautés francophones et acadiennes. Brèches permet d’appuyer les recherches des commissaires, l’approfondissement de leurs thématiques et permet de faciliter des rencontres avec des experts dans le milieu des arts visuels.  En 2007, deux commissaires ont entamés le développement de projets en tandem avec des mentors québécois, qui devraient déboucher sur des expositions : un projet en Ontario vise l’insertion de l’art contemporain dans les sites industriels désaffectés de Cornwall ; un projet acadien veut tracer un bilan critique de la production d’un artiste visuel qui a marqué l’émergence de l’identité acadienne moderne.

Projet de simulation de jury

En 2002, l’AGAVF coordonnait un projet de simulation de jury qui vise l’augmentation de la participation des artistes aux programmes de demande de subvention au Conseil des Arts du Canada. L’atelier a été offert dans un premier temps à Moncton, Ottawa et Saint-Boniface. En tout, une trentaine d’artistes y ont participé et parmi ceux-ci, cinq se sont prévalus du service d’encadrement de rédaction offert par l’AGAVF en vue de déposer des demandes au CAC. Ce projet-pilote a été répété en 2004 puis en 2006. En 2007, l’AGAVF a produit un cédérom, distribué aux membres.